Menu general
Vous êtes ?

Mon village espace de biodiversité

En plus de son rôle comme centre de ressources, la Ligue de l'Enseignement de la Gironde pilote également sur un an un dispositif d'éducation et sensibilisation à l'environnement intitulé « Mon village, espace de biodiversité ».

En effet, l'année dernière, la Ligue de l'Enseignement de la Gironde a répondu à un appel à projets de Bordeaux Métropole, sur lequel la ville de Lormont s'est ensuite positionnée comme étant intéressée par le dispositif MVEB. Ce dernier a été créé en 2011 par Sylvie Houte, chercheuse au CNRS, face au constat d'échec de la conservation, de l'expérience de nature et d'implication des citoyens. Le but du projet est de repenser la biodiversité comme un bien commun afin de reconnecter les citoyens à leur environnement et de recréer du lien social. C'est pourquoi il se met en place à une petite échelle, ici un quartier de Lormont, situé autour du parc des Iris.

Afin de faire découvrir la biodiversité de la manière la plus concrète possible, l'approche expérientielle est choisie. Différentes actions sont prévues pour faire se rencontrer les citoyens selon trois axes d'action.

Les premiers à sensibiliser sont en effet les enfants. Deux classes de CM2 de deux écoles lormontaises et un groupe d'enfants de 9-10 ans du centre de loisirs des Iris ont ainsi déjà pu bénéficier d'un temps d'animation sur la biodiversité. D'autres dates sont également réservées pour aborder les sujets des insectes auxiliaires et des pollinisateurs.

Tous les habitants seront aussi en contact avec le dispositif MVEB lors d'ateliers mis en place durant des fêtes publiques déjà existantes, comme les Bucoliques, rendez-vous incontournable des lormontais au début de l'été. Le but de « Mon village, espace de biodiversité » est ainsi de fédérer sous la bannière du projet les actions associatives déjà existantes, qu'elles traitent de l'éducation, du sport ou de la réinsertion.

Enfin, un rucher a été acheté par la commune et peint par les enfants. Les trois ruches seront inaugurées le 2 avril, lors d'un après-midi d'animation. Des essaims y seront installés par un apiculteur local, qui dispensera également une formation aux agents municipaux et à quelques habitants motivés. En effet, la Ligue de l'Enseignement pilotera le dispositif en partenariat étroit avec les services de la Ville sur une période d'un an. L'objectif est que ce rucher soit ensuite géré de manière autonome par les habitants. Chacun peut participer au suivi des ruches par l'observation via des outils de science participative.

X