Menu general
Vous êtes ?

Congrès de la Ligue de l’Enseignement – juin 2013 – Nantes

Du 27 au 30 juin dernier s'est déroulé le Congrès National de la Ligue de l'Enseignement à Nantes.

Plus de 700 congressistes (dont une délégation girondine de 4 membres ) ont participé aux travaux de ce 95° congrès dont la thématique générale dite « Question de Congrès » était «  Un avenir par l'éducation populaire ».

Trois ministres, Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale , Valérie Fourneyron Ministre des Sports de la jeunesse et de l'éducation populaire et Benoit Hamon Ministre de l'économie sociale et solidaire, sont venus rencontrer les ligueurs, dire leur attachement profond au grand mouvement que représente la Ligue de l'Enseignement et donner des engagements spécifiques* au titre de leurs délégations.

Quatre jours de débats, conférences, ateliers, travaux de groupes et séances plénières pour aborder et travailler cette question de Congrès préparée et présentée par Nicolas Sadoul, Secrétaire National . Des philosophes comme Cynthia Fleury, Miguel Benassayag, Abdennour Bidar, des universitaires comme Marc Le Glatin ou Marc Olivier Padis, des responsables associatifs comme Isabelle Autissier ou Paolo Beni ont contribué, par leurs interventions, à éclairer nos propres conceptions. Car nous nous définissons comme les héritiers de l'éducation populaire . Mais comment comptons nous dessiner son avenir ?

Car l’éducation populaire est née d’un désir : former des acteurs capables de comprendre les enjeux du débat public pour nourrir la démocratie. Tel était le projet de Condorcet, et celui de Jean Macé lorsqu’il appela à la fondation de la Ligue de l’enseignement. Trois courants de pensée ont marqué son histoire et ses réalisations : un courant républicain, teinté de rationalisme, héritier de la pensée des Lumières, un courant confessionnel, principalement catholique, et un courant ouvrier, dont la contribution est parfois contestée. Des évolutions, tant de ses champs d’intervention que de ses pratiques, ont jalonné son développement, conduisant parfois à formuler des interrogations sur sa définition, voire sa permanence. Et cependant sa nécessité reste intacte dans des démocraties gagnées par l’incertitude.

Parce que l'éducation populaire est un mouvement d'idées au coeur des enjeux actuels, le Congrès de la Ligue a ainsi permis de mettre en lumière des actions quotidiennes, des réflexions, des contributions qui doivent nous amener, de retour dans nos fédérations, à décliner ces valeurs et nourrir nos propres réflexions pour l' émergence d'une volonté renouvelée de l'éducation populaire. Parce que nous voulons contribuer à une société plus juste, plus solidaire, plus créative, plus civique, et qu'elle ne peut se faire sans émancipation collective, sans les associations et les citoyens.

Intervention de Jean Michel Ducomte, Président National de la Ligue de l'Enseignement
http://www.education-populaire-congres.org/leducation-populaire-a-lepreuve-du-renouveau

*Intervention de Mr Vincent Peillon
http://www.education-populaire-congres.org/allocution-de-vincent-peillon-lors-de-la-premiere-journee

*Intervention de Mme Valérie Fourneyron
http://www.education-populaire-congres.org/les-5-engagements-de-la-ministre-de-la-jeunesse-et-de-la-vie-associative/

*Intervention de Mr Benoit Hamon
http://www.education-populaire-congres.org/intervention-de-benoit-hamon-ministre-delegue-a-less-et-a-la-consommation

Article "Un avenir par l'éducation populaire : les perspectives de la Ligue" - Les idées en mouvement n° 211 -août/septembre 2013

X